Civilisation viking

Parlons de ces Vikings, nommés Nortmanni, Normanni ou Dani par les Francs.

Deux articles en un sur cette page, les vikings en général, et aussi les vikings qui ont parcourus notre région.

La période viking

Carte de l'expansion viking : Marron (8e siècle), Rouge (9e siècle), Orange (10e siècle), Jaune (11e siècle, concerne les Normands en Italie du sud comme au sud-ouest de l'Angleterre), Vert (territoires fréquentés par les Vikings sans établissement)

Les incursions et installations

Les vikings danois créent des camps aux embouchures des fleuves et rivières et entrent dans les terres du nord de la future France, Belgique et Pays-Bas qui sont alors territoires carolingiens

Les incursions dans la Belgique et Nord de la France

Les vikings des terres de Flandre

Les Normands pillent Thérouanne, l’abbaye Saint Bertin le 28 juillet. Ensuite, la vallée de l’Yser et le Menpisc. Ils remontent ensuite vers le nord par la Lys et l’Escaut – détruisant au passage le monastère de Merville, Estaires et Aire sur la Lys – puis se dirigent vers le Brabant où ils se défont d’une armée franque commandée par Hugues, bâtard de Lothaire II et abbé de Lobbes. Les Normands décident d’hiverner à Gand dans l’abbaye de Saint Bavon. En l’an 880, ils s’attaquent à Tournai, aux monastères de la vallée scaldienne, franchissent l’Escaut et pour finir pillent le diocèse de Noyon et la région rémoise. En novembre 880, les Normands quittent Gand pour Courtrai où il s’installent pour l’hiver. Ils parcourent les pays entre l’Escaut, la Somme, l’Aa, la mer ainsi que Péronne. En 881, les Vikings remontent la Lys, pillent à nouveau Thérouanne, puis investissent la région côtière comprise entre Boulogne et les abbayes de Saint Ricquier et Saint Valéry. Ils affrontent l’armée franque du roi Louis III à Saucourt en Vimeu le 3 août 881, subissant ainsi leur première défaite.

Pendant dix ans, la Flandre connaît une relative accalmie, les Normands sévissants dans les vallées de la Meuse et de l’Escaut et dans la région d’Amiens. Ils reviennent sur le littoral flamand au printemps 891. A Saint Omer, l’abbaye Saint Bertin, sans défense, est pillée. Ils marchent ensuite sur Cassel et les autres castella recens facta du littoral dont, semble-t-il, ne parviennent pas à s’en emparer. Les Normands quittent le Westhoek pour Liège et Louvain où ils se heurtent à l’armée franque du roi Arnoul de Germanie le 31 août. Arnoul n’exploite pas sa victoire en pourchassant l’ennemi qui revient au camp de Louvain jusqu’à l’automne 892, date à laquelle ils s’embarquent à Boulogne pour l’Angleterre en même temps que l’armée d’Hasting.

Lien vers une page dédié à la région de Tournai

Reconstitution de combat dans la ville de Wollin en Pologne

Vikings ! Un mot qui nous évoque bien des images de grands guerriers sanguinaires aux casques à cornes, traversant les mers à bord de leur drakkar, pour aller piller et massacrer sans foi ni loi. Oublions tout ça !

Ole Crumlin-Pedersen explique que le mot viking peut s'apparenter en vieux norrois (langue parlée par les scandinaves à cette époque) au mot qui voudrait dire "aventurier" cela est plus perçu comme un métier et comme une activité et pas comme une ethnie ou un peuple, les vikings sont des hommes et femmes qui se sont regroupés pour devenir des unités d'exploration et au besoin de combats, toutefois ils sont aussi des bons commerçants et si ils le peuvent, ils tenteront des approches pacifiques.

Les Francs les nommaient Norman (hommes du nord) ou Dani (Danois) ce qui donnera plus tard Normanni, d’où par exemple le nom du territoire cédé aux normands la “Normandie”.

Les préjugés tombent les uns après les autres sur les vikings qui sont moins idiots que ce qu'on nous les a présenté. Cette civilisation nordique est bien plus riche que l’on pense.

Ole Crumlin-Pedersen du Musée national du Danemark
Ole Crumlin-Pedersen du Musée national du Danemark

Les scandinaves sont t'ils tous des vikings ?

Les scandinaves sont de plusieurs peuples (pays) formant la Scandinavie, le Danemark, la Suède, la Norvège et les vikings sont des groupes venant de ses régions, mais pas seulement, l'idiologie de ce mouvement donna envie aux peuples vivants sur les iles de la Grande-Bretagne et les côtes de la Mer du Nord ou de la Baltique de devenirs aussi des vikings, les vikings sont donc plus une communauté qu'un peuple, ils ne sont pas non plus tous d'accord et dans cette idéologie il y as des factions ou sous groupes comme par exemple les formations de combats et comme des tribus restaient fidèles à un chef de clan, un compte, un rois.

Scène de banqué festif autour du feu dans le grand skáli (la grande salle de fêtes)
Le grand skáli (''la salle commune'', là où se déroulait les célébrations, grands banquets et autres)
Gunnard en costume d'époque, responsable du groupe viking a l’amarrage d'un bateau remplit de guerriers
Gunnard aux Lacs de l'Eau d'Heure en Belgique lors d'une festivité (voir groupe de reconstitution en bas de l'article)

Les œuvres littéraires et au cinéma

Le mot «Viking» évoque dans notre imaginaire, des brutes munies de haches et au cheveux blonds, qui débarquent d’un drakkar pour aller piller un village. On nous les a présenté ainsi au cinéma ou en bandes dessinées. Toutefois, la série télévisée "Vikings", en présente une image assez proche des us et coutumes mais réalisé sans respecter les fait historiques, en effet l'histoire des personnages est transformée pour plaire au public sans respecter les faits historiques (les dates, nom ou prénoms, lieux, etcétéra) par-contre le besoin de terres cultivables, les croyances confrontées les une aux autres ainsi que les enjeux de pouvoir sont très proches de la réalité.

L’âge Viking a duré du huitième siècle au onzième siècle

Deux périodes se succèdent dans ce que l'on appelle l'âge viking.

  • La première donne lieu aux raids ils explorent et pillent un peu partout en Europe. Voir carte ici.

  • La seconde période donne lieu aux implantions, ils s'établissent et fondent des colonies. Au fil des siècles, ils se mêlent aux populations locales ce qui provoque leur intégration dans le paysage. Exemple avec la ville d'Anvers qui est créée par les vikings danois et qui est maintenant une ville dont peu de gens savent qu'elle est d'origine danoise, même chose pour York en Angleterre et bien d'autres ainsi qu'en Irlande où les Vikings fondent Dublin ou encore le territoire qui deviendra la future Normandie.

Les Vikings sont unis en une seule entité

Comme les clans sont souvent en conflit, ceux-ci ne sont pas toujours d'accord et peuvent aussi se combattre. En fin de l'âge viking des fortifications du nom de Trelleborg sont construites vers les années 980 pour se défendre des attaques des voisins (qui sont aussi des scandinaves) des vikings, sûrement car se sont les richesses qui sont convoitées.

Toutefois il est arrivé que des accords les aient soudé en un seul et grand groupe d'invasions, la grande armée du Roi Sven 1er du Danemark vers l'an mille dévaste l'Angleterre.

Mais l'on remarque une différence importante entre les les suédois et les autres scandinaves.

La signification du terme «Rus» est encore débattue, mais l'hypothèse la plus répandue est que «Rus» dérive du mot "Ruotsi", le nom de la Suède en finnois. Ce nom convenait bien aux Suédois pour se séparer des Vikings danois et norvégiens ; En effet, les Suédois se sont davantage tournés vers le commerce que vers le pillage, et le fait qu'ils soient définis comme des Vikings les a empêchés d'établir des relations commerciales avec l'empire franc, qui a beaucoup souffert de pillages par les Vikings danois.

Le christianisme contre le paganisme

On peut penser que les vikings qui sont de base des païens sont contre le dieu unique des chrétiens mais si ils attaquent des monastères et des lieux de cultes, c'est surtout parce qu'ils sont les lieux qui regroupent des trésors (or, argent, pierres précieuses et même tissus) le vin pouvait aussi être un butin intéressant. C'est pourquoi les moines les décrivent comme des brutes sanguinaires car encore actuellement, nous n'accepterions pas que des lieux de cultes soient la cible de voleurs.

Les vikings n'avaient rien contre les cultes, car ils sont proches des musulmans et des marchands chrétiens. Ils se sont seulement confronté au christianisme lorsqu'ils ont recherché à s'implanter dans des nouveaux territoires. Nombre de ces Scandinaves se sont alors convertis.

Commerçants et voyageurs ou guerriers ou plutôt explorateurs

C'est bien mis en avant dans les premiers épisodes de la série Vikings qui montrent que les groupes de raids partent au hasard vers des contrées déjà connues ou inconnues. C’étaient de grands voyageurs: deux sagas racontent l’expédition d’Erik le Rouge et de son fils au Groenland et en Terre-Neuve, autour de l’an 1000. Certains conquièrent Kiev et se font appeler «Rus», les Byzantins les nomment (Varègues) comme gardes du corps des dirigeants . Au début du douzième siècle, une expédition du roi Sigurd 1er a visité la Sicile, Byzance et Jérusalem avant de rentrer en Norvège. Et lieu dont ont ne parle que rarement est le "Serkland" qui est supposé être pays des Sarrasins, littéralement, pays de l'Orient (ou autre possibilité : pays de la Soie). Terme par lequel les Scandinaves de l'époque viking désignaient les contrées du Proche et du Moyen-Orient.

Qu'ont ils apporté à notre civilisation actuelle

Sous leur influence, le commerce s’est développé dans leurs colonies. La navigation en haute mer et les thermes de navigations qui sont toujours utilisés actuellement. Des récits où l’on parle de Thor, Odin et Loki, de héros et d’héroïnes, de dragons et de monstres. Des textes tour à tour sérieux et irrévérencieux, transmis de manière orale jusque vers l’an 1000, puis transcrits dans l’alphabet latin (additionné de quelques signes particuliers pour les sonorités inexistantes dans nos langues).

L'écriture, Sont ils illettrés

Les sagas islandaises, écrites en vieux norrois, figurent parmi les joyaux de la littérature médiévale même si celles-ci sont écrites au dixième siècle. Mais comme pour toutes les cultures de ces époques, seuls les érudits sont capables d'écrire ou de lire, si l'on prend le peuple Francs on pourra faire la corrélation, les dirigeants ne savent pas tous lire et écrire.

Les runes tracées sur le bois ou la pierre sont preuves qu'il existe une écriture, on a retrouvé des lettres écrites sur les écorces comme le faisait les gaulois ou germains (Celtes), mais les lettres retrouvées sont écrites par des femmes et (fermières), nous pouvons dire que nous sommes loin des clichés sur le sujet.

Ils ont laissé des traces dans la langue actuelle

L’ancien anglais a été influencé par le norrois la langue scandinave de cette époque. De nombreux mots qui commencent par sk- comme sky, skin, skirt, l’attestent. Mais également egg, dirt, skittle (quille) et les verbes to glitter, to kindle, to ransack. Le mot law descend de lög. Plus curieux, les pronoms their (þeirra) et they (þeir) trouvent leur origine du côté du Nord. Mais l'anglais, le néerlandais et l'allemand sont issus du germains, c'est donc de même pour ces langues, pour e français, il reste des mots généralement du milieux navale mais pas seulement, les voici agrès, auroch, banquise, cingler, crique, dahlia, écume, elfe, estran, étambot, étrave, fiord ou fjord, guinder, hangar, harpe, hauban, haveneau, homard, hune, iceberg, inlandsis, lemming, marsouin, narval, nantir, ombudsman, pram, quai, quille, ralingue, renne, remugle, ris (ris de veau), rune, rutabaga, scorbut, ski, sonde, sondage, tangage, tillac, tolet, touer, troll, turbot, vague, vaigre , varangue, varech, vibord. Ce qui n'est donc pas rien.

Le vieux norrois peut être étudié, parlé et écrit

Cette langue, pas trop éloignée de l’islandais moderne, des spécialistes existent et peuvent être comparés des professeurs.

La société viking était démocratique

L’Althing qui est déjà utilisé par les germains (Thing) est une sorte de parlement, afin d’y régler les conflits et d’y discuter des lois ou prendre des grandes décisions.

Les femmes étaient bien considérées

Les épouses pouvaient demander le divorce par voie orale. Sans prendre de part directe aux assemblées comme l’Althing, elles donnaient des conseils et jouaient un rôle diplomatique lors des conflits entre familles (ou au contraire en déclenchaient !). Elles régnaient sur les fermes. Si les femmes ne prenaient pas part aux combats ou aux pillages, elles voyageaient vers les colonies. Enfin, les sagas comptent quelques héroïnes. Des preuves archéologiques démontrent que des femmes étaient aussi dans les troupes de combats. Tout cela change lorsque le christianisme s’impose.

La série Vikings est un bon moyen de s’informer

En premier lieu, la série donne une bonne idée de ce que les hommes et femmes de cette époque avaient de la croyance religieuse qu'elle soit chrétienne ou païenne (polythéiste) et de l'importance de la famille et plus encore, la terre nourricière qui était convoitée pour s'y implanter.

Les Vikings présentés dans cette fiction ne sont «pas trop loin» de la réalité. Par rapport aux films plus anciens ou aux bandes dessinées, – où l’on voit des casques à cornes qui n’ont jamais existé – c’est un progrès considérable même si les costumes ou les dates ou les noms des personnages ne sont pas historiques.

Massacre de plusieurs prisonniers vikings par les forces militaires du Wessex

Les dents bleues, une découverte archéologique dans le Dorset dans le sud de Angleterre (Wessex) montre un charnier de corps décapités, ces hommes sont des prisonniers vikings du groupe de combattants aux dents bleues, ce qui donnera le nom que nous connaissons tous "Bluetooth" mais ça c'est encore une autre histoire.

Viking en torse nu dévoilant une musculature proche des bodybuilders

Selon les légistes qui ont examiné les squelettes retrouvés déclarent que les hommes étaient très musclés, puisque les attaches des tendons sur l'os étaient très importants. L'image du viking en photo est donc proche du réel, les travaux, les combats et bien sur la rame lors de la navigation étaient des activités sportives constantes.

La vidéo qui suis montre le charnier sauvé en 3D

La genèse

Intéressons nous à leurs ancêtres ? D’où viennent t ils ?

Découvert récemment au large de la côte du comté de Norfolk (Royaume Uni), une forêt préhistorique de plusieurs milliers d’hectares engloutie, atteste l’existence au Mésolithique d’une terre émergée occupant une grande partie de l’actuelle Mer du Nord : une terre jusque là inconnue, depuis 2007 des archéologues environnementaux et géologues travaillent à en dessiner les contours.

Baptisé le Doggerland nom issu du (Doggerbank) enclavé entre les côtes danoises et écossaises qui est une preuve résiduelle. Mais pourquoi remonter aussi loin dans le passé pour trouver les ancêtres des scandinaves (ou des hommes du nord de toute l'Europe) et bien simplement parce qu'ils sont tous à la limite de la calotte glacière qui forme une barrière physique, et les côtes ne sont pas celles que nous connaissons.

La fonte des glaces découvre les terres du Danemark et des autres pays de Scandinavie ainsi que le nord des îles de Grande-Bretagne

Carte du Doggerland

Les terres du Doggerland coïncident avec la dernière glaciation qui a fait baisser les eaux d’environ 120 mètres plus bas aujourd’hui il y a environ 20.000 ans.

L’Europe du Nord à alors un autre visage, les îles britanniques et l’Irlande sont reliés à la Bretagne et au Danemark et l’actuelle mer Baltique font parties du continent Européen.

De vastes plaines de basse altitude, avec des collines, des marais et des lagunes. Les fleuves du Rhin et de la Tamise se rejoignent pour se déverser vers le sud ouest (environs à 100 kilomètres à l’ouest de la pointe actuelle de la Bretagne). Les lits de ces fleuves sont identiques à ceux de nos jours jusqu’à nos frontières actuelles avec la mer, ils se rejoignent dans la vallée qui passe entre l’actuelle Grande-Bretagne et la France. Cela a été cartographié par le grand nombre de données de recherches pétrolières.

Dick Mol et Jan Glimmerveen paléontologues hollandais cumulent des os d’animaux portant les stigmates d’un dépeçage, des outils en os, en bois de cerf et une hache ornée d’un motif en zigzag et le plus important une mâchoire humaine.

On peut imaginer que comme à l’heure actuelle la grande partie des territoires habités sont situés le long des fleuves et des côtes, les peuples vivants de la pêches et de la chasse sont proches des parties traversées par ces eaux qui abreuvent les troupeaux et qui fournissent le poissons et autres avantages. Vincent Gaffney, de l’université de Birmingham, au National Geographic en fait d’ailleur une évidence.

Le géophysicien Richard Bates va plus loin en disant que le Doggerland est le véritable foyer de l’Europe avant que le niveau de la mer ne monte, et cela pendant l’exposition de la Société Royale des Sciences de Londres en juillet 2012 en collaboration avec les universités de Sint-Andrews, de Dundee et d’Aberdeen.

À la fin du Mésolithique les traces d’une culture de la pêche très avancée retrouvées lors des fouilles menées en eaux peu profondes au large d’une île danoise de la Baltique

ainsi qu’à Goldcliff (pays de Galles) et dans la baie de Wismar (côte balte allemande), à l'estuaire du fleuve Severn de nombreux campements ont été trouvés.

En 2007, IBM Visual and Spatial Technology Center de l’Université de Birmingham dresse et localise de nombreux emplacements de peuplements sur la carte du Doggerland.

Dans un environnement comme la Norvège, des termes tels que “Âge de pierre”, “Âge du bronze” et “Âge de Fer" n’a guère de signification réelle, car les dimensions du temps et de l’espace se chevauchent.

La chasse et la pêche au mésolithique (âge de pierre moyen) se sont poursuivies pour les futurs scandinaves aux côtés du néolithique pour les peuplades plus au Sud, l'agriculture et le pâturage, de même que l'utilisation d'outils en pierre qui a continué longtemps après la première introduction du métal en Norvège. Puisque le pays manquait à la fois de cuivre et d'étain nécessaire à la fabrication du bronze, l'âge du bronze en Norvège se caractérise par une rareté relative des découvertes. Bien qu'une refonte d'objets en bronze ait été effectuée en Norvège, comme en témoigne la découverte de moules en pierre, tous les matériaux devaient être importés, généralement d’une distance considérable.

rtbf_Mer du Nord _ le Belgica part à la recherche de traces de vie passée_hls_720p.mp4
Vidéo "extrait du journal télévisé RTBF" consacré à l'expédition du Belgica (bateau scientifique) pour l'exploration du Doggerland.

Théorie sur le mélange culturel et génétique des peuples scandinaves

A mesure de la fonte des glaciers, la mer du nord remplace cette immense plaine laissant apparaître des terres plates du Danemark au sud de la Suède, ce réchauffement est dû à deux événements connus sous les noms de Bølling et Allerød, le niveau de la mer monte de 35 m assez soudainement à l'échelle du temps. La découverte de terres nouvelles font naitre trois migrations humaines, l’une du Doggerland, l’autre du plateau Germano-polonais , la dernières des terres plus au nord-est ces mélanges culturels forment une entite génétique, mélange des cultures Ahrensbourgienne, du doggerland, Maglemosienne et Fosna/Hensdaka (chasseurs, ceuilleurs, pêcheurs). Tous ces événements climatiques coïncident également avec l'extinction du mammouth et d'autres mégafaunes, ces peuples sont donc incités à exploiter d'autres formes de subsistance qui comprenaient les ressources maritimes, ainsi que l’initiation à l’agriculture qui découle simplement à la sédentarité (meilleur climat, peu de forêts, troupeaux de rennes à disposition).

Cette théorie découle des constatations basées sur les preuves déjà connues (temporelle, régionale), ainsi que les nouvelles découvertes sur le Doggerland.

Des populations existantes au nord de l'Europe dans les plaine germano-polonaise comme par exemple les hommes et femmes appartenant à la culture Ahrensburg

L’ADN

Une étude internationale faites sur 7 squelettes vieux de 9000 ans et combiné avec le modèle climatique a eu comme résultat, que l’on peut établir deux flux migratoires une venu du Danemark, Allemagne, Pologne (plateau Germano-Polonais) le second de Norvège et de l’est, le patrimoine génétique était donc très divers, l’étude a révélé également des aptitudes génétiques propres ainsi que des gênes codants.

Les scandinaves ont des particularités comme une adaptation au froid et au manque de lumière, des variations de pigmentation de la peau et des cheveux, de ce fait, il y avait déjà à cette époque une forte diversité dans le type de peau, cheveux et yeux, blonds ou roux, yeux marrons à la peau mate, brun au yeux clairs, la peau blanche avec yeux et cheveux foncés, mais bien significative d’une identité de métissage, toutes les combinaisons sont possibles, d’autres gênes plus métaboliques comme des caractéristiques cardiovasculaires (cœur plus gros), une haute tolérance au lactose et un développement de l’enfant plus rapide.

Tout ce qui est dit ci-dessus est prouvé par les recherches scientifiques.

A ce stade je me permets de souligner que ces études ne prennent pas encore en compte une troisième migrations celle des peuples du Doggerland, ce qui sera je crois significatif dans quelques années.

Ce PDF représente une ligne du temps comprenant les cultures connus qui subsistent pendant la période allant de -10000 à -5000 avant notre ère
Ligne du temps Doggerland.pdf

Source Wikipédia

Source Wikipédia

Les vikings aujourd'hui

Il y à bien sur les films et séries, mais aussi des entreprise qui prennent le nom Vikings ou de la mythologie de ces derniers.

Quelques exemples :

  • Les croisières viking qui proposent de naviguer sur les mers mais aussi sur les rivières comme le faisaient les bateaux en bois des temps anciens.

  • Viking-direct qui propose du matériel de bureau

  • Mobile vikings un opérateur téléphonique

  • Viking lotto une formule de la loterie nationale belge

  • ou en rapport avec les icones viking comme le drakkar de Yara entreprise qui transporte ces produits par voie fluviale

L' actualité

Comme indiqué avant, Viking lotto une nouvelle formule de la loterie nationale belge.

Après la série Vikings produite par la chaîne History voici que la série de jeux Assassin's Creed qui propose Valhalla , la ressemblance ne fait aucun doute avec la différence que c'est un jeu d'action.

Vidéo SPOT TV OFFICIEL

Vidéo Bande Annonce

Groupe de reconstitution viking

Ci-dessous une photo de notre groupe viking en compagnie du groupe le clan du Vestfold, Les loups de Herbert et leur page web.

Les loups de Herbert représentant les danois qui remontent les fleuves des Flandres, Rhin, Yser, Meuse, Escaut qui est le fief du comte de Flandre Herbert, celui-ci payant les scandinaves pour attaquer la ville de Tournai dans l'actuelle Belgique.

Les danois ayant planté leur camps sur Anvers sont des alliés et redoutables mercenaires.